flags

Une semaine internationale

Contact: Les organisateurs.

Pourquoi cet atelier?

Comment confronter nos élèves à la différence en prônant la tolérance?

Comment les rendre curieux?

De quelle manière leur ouvrir des perspectives?

De quelle manière décloisonner peut nous amener à parvenir à ces objectifs?

La semaine internationale de Beaumont a eu lieu du 29 mars au 1er avril 2016 sur la Cité scolaire Beaumont à Redon.

Plusieurs événements ont eu lieu :

  • Témoignages de jeunes en Service Volontaire Européen auprès de classes de lycée général et lycée professionnel pour expliquer en quoi consiste ce volontariat.
  • Présentation par des élèves de Sciences de l’Ingénieur de leur TPE en anglais auprès d’une classe de 3ème avec discussion ensuite sur cette filière (dans le cadre du cours d’Anglais de madame Dagorne avec la participation de Christophe Capelle, professeur de S.I.).
  • Des élèves de 6ème ont créé des posters sur les pays d’où viennent certains élèves du collège dans le cadre de l’AP. Ces posters ont été affichés au CDI.
  • création de menus par les élèves (dans le cadre de cours d’espagnol et de l’échange avec l’Allemagne) en lien avec le chef (La concrétisation n’a pas été possible à cause d’un arrêt du chef).
  • Le mardi 30 mars dernier a eu lieu la deuxième édition de la « Matinée des langues » au collège.

                        DSC07623                DSC06725

FOCUS :

Tous les élèves de 4ème ont pu s’initier à 3 langues étrangères qu’ils avaient choisies parmi 10 langues, mais pas n’importe lesquelles : Les langues maternelles de 8 de leurs camarades et de 4 jeunes en service européen sur Redon et d’une de leurs enseignants!

Commençons par vous les présenter :

Sarah (6ème) a initié les « grands » 4ème au cambodgien, Kassya (5ème) a enseigné le malgache , Stellan (5ème) le suédois, Sena (3ème) en co-animation avec Irem (6ème) le turc, Alexis et Bruna (3ème) le portugais et Lamitia (3ème) l’afrikaans (parlé en Afrique du Sud).

Quant aux jeunes adultes en S.V.E. , ils étaient quatre. Anastasia Good est Ukrainienne et est volontaire au collège du Cleu, elle a mené une initiation au russe. Stefania est Italienne et elle est volontaire au lycée Saint-Sauveur. Elle était donc très à l’aise avec les élèves. Sera est Turque et travaille au Cinémanivel. Quant à Tiina, elle est Finlandaise et est volontaire au centre social. Les élèves ont apprécié l’étrangeté du finnois !

Mme Nguema Messa, leur professeur d’anglais, les a initiés au Fan, un dialecte du Gabon.

Les objectifs de cette matinée étaient multiples :

  • Linguistique : Découvrir une langue et ses particularités mais aussi ses similitudes éventuelles avec d’autres langues connues des élèves. Ainsi les élèves ont pu rapprocher l’italien et le portugais du français et de l’espagnol. Ils ont comparé l’Afrikaans et le suédois à l’allemand et à l’anglais. A l’unanimité, les enfants comme les adultes ont décerné la palme de la difficulté au Finnois (l’an dernier, c’était le Polonais!)…

  • Culturel : Où ces langues sont-elles parlées ? Chacun a ajouté sa petite touche personnelle et culturelle en fonction de son vécu et de sa sensibilité. Sena a fait goûter des loukoums ; Stellan des bonbons très connus de tous les Suédois; Bruna et Alexis ont aussi animer un jeu culturel et linguistique, Kassya a chanté une chanson en malgache etc

  • Ouverture : Susciter la curiosité, ouvrir les esprits.

    Suite aux événements récents, il nous a semblé encore plus essentiel et urgent de mettre au point cette journée des langues pour que des élèves qui parfois souffrent de leur différence d’origine soient sur le devant de la scène et fassent connaître leur culture aux autres pour être mieux acceptés.

  • Valoriser des élèves : en leur permettant de mener ces ateliers sur leur langue maternelle mais aussi en leur donnant le rôle du professeur et en leur faisant découvrir l’envers du décor. Pendant les réunions de mise au point des ateliers, ils se sont rendu compte qu’enseigner nécessite une préparation importante ! Ils n’en avaient pas du tout conscience et nous leur avons montré nos préparations de cours. Ils ont été très surpris et ont beaucoup appris en peu de temps sur la pédagogie ou comment faire passer des connaissances.

    Autre situation inédite : les enseignants qui étaient présents dans la salle avaient pour consigne de laisser tomber leur casquette de prof et de participer à l’initiation au même titre que les autres élèves. (Il est parfois difficile de changer de posture…)

  • Créer du lien entre ce qui se passe au collège et ce qui se passe sur Redon.

    Nous avons souhaité informer les élèves sur le weekend de l’europe organisé par les jeunes en Service Volontaire Européen fin mars .

Conclusion :

Cet événement a mobilisé 13 intervenants, tous les élèves de 4ème, une quinzaine d’enseignants « encadrant » les ateliers (dont 2 du lycée qui ont fait leur curieux…), la principale adjointe du collège madame Lejeune et des professeurs volontaires pour organiser l’événement et préparer les élèves.

Certains des collègues qui ont bien voulu participer à l’expérience ont parfois pris sur leur temps personnel.

Les élèves ont été particulièrement sensibles à la présence de professeurs de différentes matières (Mathématiques ; Histoire-Géographie ; Français …)  lors des ateliers.

Et la suite ?

Nous envisageons de poursuivre l’aventure l’an prochain car les élèves et personnels ont vraiment apprécié l’événement et, même s’il est difficile d’en mesurer la portée immédiate, nous sommes convaincus que nos objectifs ont été atteints.

Bref, si le cœur vous en dit, vous êtes tous les bienvenus pour venir réfléchir et travailler sur ce projet collectif!

Extraits de témoignages d’élèves de l’an dernier:

« Le 18 mars, j’ai pu participer à la journée des langues qui a eu lieu dans mon collège pendant une demi-journée. A cette occasion j’ai profité de ma double nationalité pour faire découvrir à mes collègues ma deuxième langue qui est le portugais. Cela m’a ravi car j’estime beaucoup cette culture et ça m’a plu de pouvoir, dans la peau d’un professeur, mettre en scène un mini cours. »

Alexis F.

« Le fait de se mettre à la place d’une prof est très excitant et stressant à la fois. Ce qui me mettait le plus à l’aise était le fait de savoir de quoi je parlais. Ce n’était pas comme dans un cours où je devais réciter une leçon. Ce qui me mettait moins à l’aise, c’était quand pas beaucoup de personnes participaient. Heureusement que des profs m’ont un peu aidée en incitant quelques personnes à participer. » Lamitia Fortune, prof d’Afrikaans

« Pendant la journée des langues, j’ai présenté la langue Turque. Ca m’a énormément plu de partager ma langue et de faire découvrir mon pays à des camarades. Ça m’a aidé à être moins timide et à me mettre à la place d’un professeur. Je pense que d’autres collèges devraient se lancer dans une journée des langues pour faire découvrir d’autres pays. Au collège, en passant à côté de mes camarades ou des professeurs, ils me félicitaient ou ils me répétaient des mots dans ma langue et d’autres venaient me poser des questions sur des mots ou autre… Ça m’a fait plaisir de partager mes traditions, habitudes et coutumes avec d’autres personnes. » SUTLU Sena.

Rappel du calendrier:

5 ateliers préparatoires avec les élèves de janvier à mars.

Réunion pour l’organisation de la matinée des langues au collège le 5 janvier 2016:

  • La matinée aura lieu le mercredi 30 mars pour tous les élèves de 4ème.
  • Nous avons recensé les élèves, personnels et jeunes en SVE pouvant s’impliquer.
  • Les langues qui seront représentées cette année: le cambodgien, l’afrikaans, le turc, le suédois, le finlandais, l’italien, le fang (dialecte du Gabon) et nous en cherchons davantage.

Réunion du mardi 6 octobre: Nous étions 15 enseignants de collège et lycée à nous rencontrer et voici où nous en sommes de nos réflexions pour le moment. Nous allons à nouveau nous rencontrer prochainement pour avancer dans l’organisation de ce temps fort.

Des idées en vrac:

  • mettre en avant les différents échanges de la cité scolaire.

  • organiser à nouveau une matinée des langues (des élèves non francophones initient leurs camarades à leur langue maternelle).

  • impliquer la cantine (création de menus par les élèves en lien avec le chef. Création de sets de table sur différents pays).

  • impliquer les jeunes en Service Volontaire Européen de Redon et les assistants (notamment par des témoignages).

  • solidarité internationale.

  • jeu de piste sur le thème des pays.

  • élaboration d’un quiz par les élèves pour les élèves.

  • Musique (découverte de différents instruments et musiques du monde).

  • rôle des documentalistes? Quelle place pour le CDI?Blog en temps réel?

  • soirée pour les parents.

  • Défi pour les élèves de Sciences de l’Ingénieur: présenter leurs TPE en langue étrangère à des élèves de collège en 180 secondes.